› Opinions

RDC: Lamuka exige la révocation de Vital Kamerhe comme Dircab de Félix Tshisekedi

Vital Kamerhe

A l’heure actuelle, Kamerhe n’a pas été démis de ses fonctions et n’a pas lui-même démissionné. De plus en plus certaines voix se lèvent pour demander sa démission.

 Vital Kamerhe est toujours en détention à la prison de Makala. Le directeur du Cabinet du Chef de l’État congolais  a été cité dans une affaire de détournement des fonds alloués au programme d’urgence de Félix Tshisekedi.

Le leader de l’UNC Vital Kamerhe, avait été confronté à plusieurs autres personnes dont des patrons de certaines sociétés à qui les marchés ont été attribués.

Prince Epenge, cadre de Lamuka, « nous pensons que Félix Tshisekedi a raison de s’entourer de mauvais amis, mais il n’a pas la latitude d’engager au nom et pour le compte de l’État des personnes aux moralités douteuses. M. Kamerhe est un agent de l’État sur qui pèse de forts soupçons de culpabilité et il a été arrêté et mis en détention provisoire et nous pensons que près de 20 jours après son arrestation, l’enquête est toujours en cours. Le bon sens, l’éthique et les exigences d’ordre morale liées au prestige et à l’honneur d’un agent de l’Etat, Félix Tshisekedi aurait dû soit suspendre Kamerhe, soit le révoquer. Le fait pour lui de maintenir Kamerhe dans sa fonction de directeur de cabinet est une forme de soutien qui trahit une forme de complicité dans toutes les charges portées sur la personne de Kamerhe. C’est une façon tacite de soutenir et d’encourager son ami et directeur de cabinet. Ce qui est fondamentalement contraire à l’esprit d’état de droit qu’il prône ».

Et d’ajoute, « Je ne sais pas si vous avez remarqué que Kamerhe continue à agir au nom de Tshisekedi. La dernière lettre qu’il a envoyée de la prison, il l’a signé aussi comme directeur de cabinet de Félix Tshisekedi ».

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut