Culture › Danse

RDC : la ville de Matadi Accueil le Festival international de musique folklorique

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/04/Folkorique-29.jpg
Festival international de musique folklorique

Les activités sont prévues pour le 21 au 23 juin, dans le cadre du partenariat conclu entre la Fondation Mwimba-Texas (FMT) et le Centre culturel Messie World (CCMW).

L’organisation attend accueillir à Matadi des groupes folkloriques représentant toutes les provinces de la République démocratique du Congo (RDC), pour valoriser la culture du pays ainsi que les langues traditionnelles. Il est déjà prévu des prestations des groupes comme Ngoya Jazz, Madimba, Manono Mabiala, de Boma, dans le Kongo central ; Kass Kasongo, pour le Grand Bandundu ; Bayuda du Congo, pour le Grand Kasai ; Mabele Elisi, pour le Grand Equateur, etc.

Une fête qui va au-delà de la musique

Dans le programme, l’administrateur-gérant du CCMW, Jordan Mayika, et le président de la FMT, le catcheur albinos Mwimba Texas, ainsi que d’autres partenaires associés à cette célébration ont également suggéré, en plus de la musique, d’intégrer dans cette fête le défilé de mode des albinos membres de la FMT, la prestation des artistes comédiens parmi lesquels des albinos, des combats de catch classique et de judo, etc.

Le président de la FMT salue les initiatives de Jordan Mayika qui, malgré son jeune âge, a déjà marqué la vie des Matadiens par d’importantes réalisations. « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Jordan Mayika est parmi ces personnes qui ont marqué positivement la vie des Matadiens et de toutes autres personnes qui sont passées par le chef-lieu du Kongo central. L’accompagner dans ses actions est non seulement un plaisir pour la Fondation Mwimba Texas, mais également notre apport pour le bien-être de la jeunesse congolaise », a admis Mwimba Texas, justifiant ce rapprochement entre l’ONG des albinos  et le CCMW. Il a profité de cette occasion pour lancer un message à d’autres partenaires en vue de s’associer à leurs deux organisations, pour la réussite de cette activité.

Un voyage comblé

Notons que dans le cadre de l’organisation de cet événement, Mwimba Texas a rendu récemment une visite à l’administrateur gérant du CCMW, à Matadi. Cette rencontre leur a permis de mettre au point les éléments du partenariat et de planifier cette activité prévue au mois de juin.

C’est dans cette optique que Mwimba Texas a également salué sa rencontre avec le chef de division provinciale de la  culture et des arts, à Matadi, Aimé Tabi. Les deux ont parlé non seulement de ce festival international et d’autres activités inscrites à cet effet mais également de certains autres aspects de la vie, dont l’intégration et les droits des albinos dans la société.

Sur place, le catcheur est intervenu pour réconcilier deux parents d’un enfant né albinos. Le père, furieux, n’avait pas admis qu’un enfant vivant avec albinisme soit né dans sa lignée, accusant sa femme d’avoir conçu ce rejeton d’un autre homme. Après avoir approché les deux familles, le président de la FMT a pu convaincre l’homme qu’il pouvait bien être le géniteur de cet enfant né albinos dans son foyer, au début de ce mois. Ce qui avait fait la joie de leurs familles respectives ainsi que de tous les Matadiens qui ont suivi cette histoire.

Mwimba Texas est donc rentré du Kongo central avec le sentiment d’un travail bien accompli, étant donné qu’en plus du partenariat entre la FMT et le CCMW, il a pu réunir cette famille séparée à cause de la naissance d’un enfant albinos.

Video
À LA UNE
Retour en haut