Société › Actualité

RDC : la société civile appelle Félix Tshisekedi à nommer de nouveaux mandataires dans les entreprises publiques sans négociation entre FCC et CACH

Félix Tshisekdi

Ces regroupements de la société civile, sont fermes.  Ces nominations ne doivent pas faire l’objet des négociations entre les plateformes FCC de Joseph Kabila et le CACH.

Les organisations de la société civile regroupées au sein de la « Coalition pour la gouvernance des entreprises publiques du secteur extractif » ont appelé le Président de la République Félix Tshisekedi à procéder à la nomination de nouveaux mandataires dans les entreprises publiques.

« Des récents rapport de presse font état d’appels insistant au sein de la coalition gouvernementale FCC-CACH à revenir à  la table de négociation pour répartition des postes des mandataires au sein des entreprises publiques (…) L’idée même qu’un groupe des partis politiques se mettraient à conclure les accords privés pour se partager le patrimoine de l’Etat, est une négation totale de l’Etat de droit sur lequel vous avez beaucoup insisté comme candidat d’abord, comme président de la république ensuite (…) La COGEP  estime que, considérer les entreprises publiques comme un butin de guerre que les partis politique ou regroupement politique ayant gagné les élections de 2018 est une grosse erreur », disent les ONG parmi lesquelles l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO).

Signalons que , depuis son arrivée aux commandes du pays il y a une année, Félix Tshisekedi n’a pas encore nommé les mandataires publics dans les entreprises de l’Etat, à part la Sonas. La coalition au pouvoir préparerait des négociations avant de nommer. La société civile demande également à Félix Tshisekedi de nommer les ambassadeurs.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut