Politique › Justice

La paternité du regroupement Politique AFDC-A se dirige vers son dénouement

Néné Nkulu,Bahati Lukwebo

 Le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde, confirme sa décision contre le dédoublement de Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés ( AFDC-A).

 Le litige opposant Néné Ilunga Nkulu ministre d’Etat, en charge du travail et prévoyance sociale,  et le sénateur Modeste Bahati Lukwebo au sujet de la paternité du regroupement Politique, Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés ( AFDC-A), se dirige vers son dénouement.

Gilbert Kankonde a pris note des revendications de Bahati Lukwebo faites dans sa requête du 14 octobre 2019. Dans une correspondance adressée mercredi 12 août, au Président national ad intérim de l’AFDC-A (aile Bahati), Placide Mutabunga Rugina, le VPM de l’Intérieur rappelle que la loi interdit le dédoublement des partis politiques et appelle l’aile Bahati et l’aile Néné Nkulu à s’y conformer.

« J’en appelle donc à toutes les parties concernées par ce litige au respect des correspondances susmentionnées et cela conformément à la loi n°04/002 du 15 mars 2004, spécialement à son article 7 qui interdit le dédoublement des partis politiques en République Démocratique du Congo », a écrit Gilbert Kankonde le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières.

Et de souligner : «  Bien plus la loi sus-évoquée dans son esprit et sa lettre constitue le fondement du fonctionnement de tous les partis politiques dans notre pays et ne doit souffrir d’aucune obstruction dans son application ».

Ainsi, l’aile Bahati invite tous les partants à revenir au sein du regroupement car, a assuré le rapporteur ad intérim, » les portes sont grandement ouvertes ».

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut