International › ACP

RDC : la menace de refoulement des étudiants congolais au Burundi évoquée aux Affaires étrangères

Les étudiants congolais au Burundi

Le vice-ministère des Affaires étrangères et des Congolais de l’étranger, Raymond Tchadya Patay, a échangé mercredi  à Kinshasa avec M. Jean Baptiste Biherengende, ambassadeur de la République du Burundi en RDC, sur le dossier lié à la menace de refoulement de plus de 6.000 étudiants congolais vivant dans ce pays.

Selon le diplomate burundais, son pays héberge beaucoup d’étudiants congolais mais qui ne sont pas en ordre avec les lois burundaises du fait qu’ils n’ont même pas des cartes d’identité, ni des passeports biométriques.

« Il y a un problème qui se pose parce que le Burundi s’apprête à organiser les élections présidentielles en mai prochain et que pour des raisons de sécurité, tout ressortissant étranger doit être en ordre avec la loi du pays », a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement burundais souhaite qu’ils soient en ordre avec leurs passeports biométriques.

Depuis 2015, a-t-il rappelé, le Burundi est sous sanctions de l’Union Européenne (UE) qu’il a qualifiées d’arbitraire. Toutefois, a-t-il ajouté, le Burundi veut aujourd’hui s’assurer de sa sécurité pour tout ce qui se passe sur son territoire.

Le vice-ministre Raymond Tchadya, a-t-il encore souligné, lui a dit que le gouvernement congolais est conscient de ce problème, et qu’il se prépare pour échanger avec le gouvernement burundais afin de trouver un dénouement à ce dossier.

Parlant de la coopération entre la RDC et le Burundi, il a fait savoir qu’elle est très bonne.

Source : ACP

style="display:inline-block;width:336px;height:280px" data-ad-client="ca-pub-9760088965124508" data-ad-slot="2140806877">

 



À LA UNE
Retour en haut