Politique › Partis politiques

RDC : « Katumbi n’est pas réellement dans l’union-sacrée mise en place par le chef de l’Etat » (Peter Kazadi)

Peter Kazadi tacle Moïse Katumbi
Moïse Katumbi
La lettre du président d’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi adressée au président de la République Félix Tshisekedi, suscite les réactions au sein de la classe politique congolaise.

La dernière réaction au sujet de la lettre de Moise Katumbi adressé au Chef de l’Etat,  en date, est celle de Peter Kazadi député provincial de la ville province de Kinshasa et cadre de l’union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Pour cet élu provincial, aussi longtemps que Katumbi ne sera pas président de la RDC, il fera la guerre à tout le monde. « J’ai compris que Moïse Katumbi est resté constant depuis sa logique de Genève.

Le président national d’Ensemble pour la République, vient encore de dévoiler qu’il n’est pas réellement dans l’unité avec la nouvelle majorité mise en place par le président de la République. Aussi longtemps que Katumbi ne sera pas président, il fera la guerre à tout le monde », estime Peter Kazadi.

Ce cadre de l’UDPS explique qu’en lisant sa lettre adressée au chef de l’État, on comprend qu’il est totalement en dehors de l’Union sacrée. J’estime qu’il devrait prendre le courage et dire carrément qu’il ne fait pas partie de cette famille politique que de la combattre de l’intérieur ».

Et d’ajoute, « lorsqu’il parle de la corruption, il n’a qu’à dire qui a corrompu. Au contraire, nous apprenons ce qu’il est en train de faire avec les deux confessions religieuses. Il a échoué dans sa démarche de tirer le drap de son côté en utilisant certains hommes de Dieu. Maintenant que son plan a échoué, il se met à crier au voleur alors qu’en réalité c’est lui-même ».

Au sein de l’Union sacrée, « ceux qui décideront de rester sont plus nombreux que Moïse Katumbi. Il s’agit bien de l’Union sacrée de la nation, c’est-à-dire que la nation doit rester unie autour du président et la machine ne doit pas s’arrêter ».

Pour rappel, dans sa lettre adressée mardi 19 octobre au Chef de l’Etat,  Moïse Katumbi, demande au Président Félix Tshisekedi de « rejeter purement et simplement » la liste des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) entérinée par l’Assemblée nationale.  Le président d’Ensemble pour la République, estime que cautionner les irrégularités qui ont émaillé le processus d’entérinement des membres de la CENI, « conduira inévitablement le pays vers un nouveau cycle de désordre ».



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut