Opinions › Idées

RDC : Julien Paluku a opéré son choix, celui de siéger à l’assemblée nationale

Julien Paluku
Julien Paluku

Élu député national dans la circonscription de Lubero, Julien Paluku a signifié son intention de siéger à l’assemblée nationale.

« À ce jour, j’ai un mandat. Et l’article 108 de la constitution est clair ainsi que l’article 78 de la loi électorale. En province, il n’y a pas de nouveau mandat que j’ai obtenu pour opérer un choix entre ce qui n’existe pas et ce qui est en cours », a déclaré le désormais l’ancien gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku mercredi  dernier au cours d’un point de presse à Goma.

Il répondait au bureau provisoire de l’assemblée nationale qui a rappelé aux élus nationaux la nécessité de choisir entre le mandat de député national et d’autres fonctions incompatibles avec ce dernier, selon l’article 108 de la constitution au plus tard ce jeudi 21 février jusqu’à minuit.

Le BUREC (Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo) a confirmé ce jeudi 21 février 2019 que Julien Paluku ne sera pas candidat à sa succession.

« La direction politique nationale du BUREC a pris acte de la lettre sans numéro du 20 février 2019 par laquelle le président national, l’honorable Julien Paluku, a opté pour son mandat de député national, mettant ainsi fin à ses fonctions du chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu », a indiqué le compte-rendu de la réunion du bureau politique du parti de Julien Paluku, depuis 12 ans à la tête du Nord-Kivu.

Pourtant élu député national en 2011, Paluku avait choisi son poste de gouverneur de province au détriment du siège de la chambre basse.

La CENI devra donc publier après mars le calendrier de l’élection des gouverneurs au Nord-Kivu et à Maï-Ndombe où le scrutin a été recalé au 31 mars pour des « raisons sécuritaires et sanitaires précaires ».

À LA UNE
Retour en haut