Dossiers › Focus

RDC : élection présidentielle par les grands électeurs, proposition qui frustre

CENI
Les élections en RDC
Bien que constitutionnelle, la proposition de loi de l’ancien gouverneur du Kasaï oriental portant sur l’élection du président de la République par les grands électeurs que l’on qualifie de « tricherie institutionnalisée » divise l’opinion, la supériorité numérique des députés de l’Union sacrée en est la cause principale.

En RDC, seuls les pères de l’indépendance notamment le président Kasa-Vubu et le seul à avoir été élu par suffrage universel direct. Et avec la majorité parlementaire acquise au pouvoir actuel via l’union sacrée, l’opinion publique craint que cette élection ne soit qu’une mascarade et que le potentiel gagnant soit connu à l’avance.

Si pour certains, ce genre de scrutin éviterait de grandes dépenses au pays comme l’a si bien expliqué récemment son proposant à travers son compte Twitter du 5 mars dernier, d’autres cependant demeurent hostiles à l’idée de voir la réalisation de ce genre de scrutin en ces moments où une grande partie de la population s’enfonce dans la précarité et risque de se faire ravir son droit de choisir ses dirigeants.

« A quand les propositions des lois sur l’amélioration du social congolais ? », s’indigne Kassanda Wetou, analyste socio politique.

« Les grands électeurs émanent de la population et nous avons du mal à comprendre déjà comment ceux-là sont arrivés au parlement. Les laisser voter à notre place constituerait notre auto flagellation », soutient-on dans différents cercles de réflexion à Kinshasa.

« Nous ne pouvons donner à ces profiteurs une énième occasion de s’enrichir au détriment de la population. Ce sont des billets de banque qui vont circuler à travers le parlement, ce qui les enrichira davantage et avec une majorité parlementaire acquise à l’union sacrée, nous connaissons tous en avance le prochain gagnant du scrutin », martèle M. Abedi, un octogénaire retraité.

Il sied de rappeler qu’un autre membre de l’Union sacrée en la personne de Steve Mbikay a dernièrement proposé que le mandat du chef de l’État passe de 5 à 7ans.



Bon plan
RDC Publié le 28.12.2022

RDC : les dates retenues pour célébrer la rumba en 2023

24 janvier 2023: pour la journée mondiale de la culture africaine et des afro descendants, il est prévu de consacrer la journée à la rumba…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut