Politique › Partis politiques

RDC- élection 2023 : Martin Fayulu met en garde le camp de l’UDPS contre toute tentative de glissement

Martin Fayulu
« On ne peut pas aller au-delà du 23 octobre 2023.Pas de glissement »,  a averti Martin  Fayulu président de l’ECiDé  qui met en garde le camp de Félix Tshisekedi contre toute tentative de dépasser le délai constitutionnel.

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2018,  tient au respect des dispositions de l’article 73 de la Constitution, qui stipulent que « le scrutin pour l’élection du président de la République est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante, quatre-vingt-dix jours avant l’expiration du mandat du président en exercice ».

Ils sont en train de nous retarder pour qu’à la fin, ils disent qu’on n’a pas le temps, on doit dépasser le délai, mais le délai, on ne peut pas le dépasser parce que c’est constitutionnel. Dit Martin Fayulu.

Et d’ajoute : l’article 73 de la Constitution dit que le scrutin présidentiel est convoqué par la CENI 90 jours avant la fin du mandat. On ne peut pas aller au-delà du 23 octobre 2023, parce que le 23 janvier 2024, il nous faut un nouveau président », a-t-il prévenu.

Il rejette la réforme unilatérale, qui a conduit à la promulgation de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI. Selon lui, la centrale électorale doit être dirigée par des gens qui veulent des élections libres, crédibles.

 

 

 

 

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut