Politique › Justice

RDC : dossier Go-Pass, Didier Mazengu attendu lundi 8 juin à l’Assemblée nationale

Didier Mazengu Mukanzu

Didier Mazengu Mukanzu  ministre des Transports, sera devant la Commission suivi et évaluation de l’Assemblée nationale, lundi prochain, pour répondre à la question (du remboursement du prêt 555 millions USD dus à la banque chinoise Exxim par l’État congolais).

Selon le député Claudel Lubaya, le ministre des Transports, sera questionné sur  le dossier de remboursement du prêt 555 millions USD et  sur la gestion des fonds du Go-Pass.

Sur les ondes de nos confrères de la radio top congo, l’honorable Claude Lubaya a énoncé les questions qui seront soumises à ce membre du gouvernement Ilunkamba.

À savoir si « le prêt a-t-il été réellement perçu par l’État congolais »; « Deuxième question, si le prêt, l’argent a été, effectivement, réceptionné a quoi a-t-il servi, à quoi a-t-il été affecté »?, s’interroge encore le député national.

Claudel Lubaya se dit scandalisé par l’annonce du gouvernement, de pouvoir négocier avec Exxim Bank, le remboursement d’un prêt de 555 millions de dollars qui auraient été destinés à la construction de 2 aérogares, l’une à l’aéroport international de N’djili et l’autre à l’aéroport de la Luano, à Lubumbashi ».

Pour lui, « le scandale, ici, découle du fait que les travaux pour le cas, de l’aéroport de N’djili, ont été lancés en mai 2018 et depuis, nous avons vu la maquette, nous avons vu les images de la cérémonie de lancement des travaux, mais après, il n’y jamais eu des travaux. Et à Lubumbashi pareil, il n’y a pas eu un début des travaux non plus », se plaint-il. Et pourtant, «  les travaux étaient annoncés pour 2 ans et demi à 3 ans. Mais ils n’ont jamais pris corps » regrette-il.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut