› Opinions

RDC- dissolution du parlement : André Mbata s’attaque à Jeannine Mabunda Lioko

André Mbata

« Le fait de se retrouver par hasard président de l’Assemblée nationale ne fait pas de quelqu’un un constitutionnaliste » André Mbata.

Après la sortie médiatique de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda mardi 21 janvier dernier, qui répliquait au président de la république Félix Tshisekedi au sujet d’une probable dissolution de l’Assemblée nationale, le professeur André Mbata, dans un message publié le même mardi recadre Mabunda,

« Nous avons toujours dit que tout le monde n’est pas juriste. Tout juriste n’est pas non plus constitutionnaliste » a dit professeur André Mbata, sur sa page facebook.

En s’adressant directement  à Mabunda, l’universitaire ajoute que, « le fait de se retrouver par hasard ou par chance président de l’Assemblée nationale ne fait pas de quelqu’un un constitutionnaliste! Ils croient épater en utilisant des expressions latines qu’ils ne maitrisent même pas ».

Très critique envers la présidente de l’assemblée Nationale, le prof Mbata estime que : « les conditionnalités d’exercice de l’article 148 ne privent pas le Président Félix Tshisekedi de son droit constitutionnel de dissoudre un jour l’Assemblée nationale. Il n’a pas dit qu’il dissolvait, mais il peut le faire s’il y était contraint par les circonstances qui peuvent survenir demain si elles n’existent pas aujourd’hui ».



À LA UNE
Retour en haut