Société › Education

RDC : désactivation de certains enseignants, le ministre Tony Mwaba coupable d’une faute administrative

Tony Mwaba ministre de l'PSPT
Tony Mwaba
A en croire certains professionnels de Droit, en mettant la charrue avant les bœufs par la  désactivation de certains enseignants du réseau catholique alors que c’est tous les enseignants du secteur public qui sont en grève, le ministre Tony Mwaba vient de commettre une erreur qui risque de coûter cher à l’État congolais qui se trouve être employeur de ces enseignants.

 

En tant que fonctionnaire de l’État, ces enseignants ou tout autre fonctionnaire sont soumis au statut qui régit le personnel public.  Le droit de grève étant constitutionnel, le ministre n’avait qu’à faire appliquer la loi en respectant la procédure par l’ouverture d’un dossier disciplinaire en cas de commission d’une faute.

En désactivant ces enseignants sans l’ouverture d’un dossier disciplinaire, il y a selon certains hommes de droit, une sanction prématurée, surtout qu’elle a été préméditée.

Chassé du Collège Boboto au courant de la semaine, à travers sa délégation dépêchée à cet établissement, le ministre Tony Mwaba fait déjà l’objet d’aversion auprès d’une certaine catégorie d’enseignants qui n’ont pas hésité de dire à la presse que Willy Bakonga son prédécesseur connaissait mieux le secteur que lui.

A la question de savoir pourquoi cette comparaison, ces groupes d’enseignants affirment qu’en tant qu’ancien enseignant et membre du gouvernement, Willy Bakonga s’interdisait d’entrer en confrontation avec les enseignants, sachant qu’ils ont raison de réclamer leur droit longtemps bafoué par l’employeur qui n’est autre que l’État dont il était l’émanation.

Par ailleurs, ils accusent Tony Mwaba de militantisme dans la gestion de la chose publique et rappelle à ce dernier que le déclin du maréchal Mobutu, a commencé lorsqu’il a sacrifié les enseignants parce qu’ils avaient déclenché la grève, un certain 22 octobre 1977.

Pendant ce temps au sénat la sénatrice Francine Muyumba a adressé une question orale avec débat au ministre de l’EPST, Tony Mwaba pour qu’il vienne éclairer les sages du Parlement sur sa décision épidermique de désactiver de la fiche de paie quelques enseignants grévistes des écoles conventionnées catholiques.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut