Politique › Justice

RDC : début du procès de Vital Kamerhe poursuivi pour le détournement de plus de 50 millions de dollars

Vital Kamerhe

Le procès anti-corruption de Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’Etat congolais, s’est ouvert ce lundi 11 mars à la prison centrale  de Makala.

En détention préventive à Makala depuis le 8 avril, Vital Kamerhe, 61 ans, est poursuivi avec deux autres personnes pour le détournement présumé de plus de 50 millions de dollars américain.

« Jamais dans l’histoire politique congolaise de ces deux dernières décennies, un acteur aussi important de la scène politique ne s’est retrouvé derrière les barreaux », résument les experts du Groupe d’études sur le Congo (GEC) de l’Université de New York.

Les poursuites contre Vital Kamerhe entrent dans le cadre d’une vaste enquête anti-corruption supposée marquer le « renouveau » de la justice congolaise dans la lutte contre la corruption et l’impunité des élites depuis l’indépendance le 30 juin 1960.

Outre le leader de la formation politique l’UNC, Sammih Jammal, directeur général des sociétés Samibo Congo et Husmal ainsi que Jeannot Muhima, chargé de l’import-export à la présidence de la république sont  aussi sur le banc des accusés .

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut