› Personnalités

RDC-CPI : Le procès de Bosco Ntaganda fixé du 28 au 30 août

Bosco Ntaganda, devant la CPI

La Cour pénale internationale a fixé les dates pour le procès consacré aux déclarations finales dans l’affaire opposant le procureur à Bosco Ntaganda, pour les crimes commis en Ituri alors qu’il était chef d’état-major adjoint des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), branche armée de l’UPC.

Bosco Ntaganda, ancien chef adjoint présumé de l’état major des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), doit répondre de 13 chefs de crimes de guerre (meurtre et tentative de meurtre ; attaque contre des personnes civiles ; viol ; réduction en esclavage sexuel de civils ; pillage ; déplacement de civils ; attaque contre des biens protégés ; destruction des biens de l’ennemi ; et viol, réduction en esclavage sexuel, enrôlement et conscription d’enfants soldats âgés de moins de quinze ans et leur utilisation pour les faire participer activement à des hostilités) et de cinq crimes contre l’humanité (meurtre et tentative de meurtre ; viol ; réduction en esclavage sexuel ; persécution ; transfert forcé de population), qui auraient été commis dans la province d’Ituri en RDC en 2002 et 2003.

Le procès de Ntaganda s’est ouvert le 2 septembre 2015 à la CPI où il est détenu. Selon le communiqué de la CPI publié ce mercredi, des déclarations seront faites par le bureau du Procureur, la Défense de Ntaganda et les représentants légaux des victimes.

À LA UNE
Retour en haut