Société › Actualité

RDC: comme le FCC, la LUCHA exige le départ de la MONUSCO et le limogeage des généraux affairistes

LUCHA

Les militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA), sont dans les rues de Goma ce vendredi 6 décembre 2019. Ils manifestent contre les tueries de Beni et exigent le départ de la MONUSCO.

Sous l’encadrement de la police,  leur marche est partie du marché Majengo plus au nord de Goma. Ils vont d’abord organiser un sit-in à la base de la MONUSCO où un mémorandum sera déposé. Ensuite, ils iront au bureau de la 34e région militaire pour témoigner leur soutien aux Forces armées de la République démocratique du Congo, (FARDC) avant de chuter au gouvernorat de province où ils vont adresser un message au Président de la République, à travers le gouverneur de province, demandant  le limogeage des militaires affairistes ayant longtemps œuvré à Beni.

«  Nous sommes en train de marcher à Goma et dans d’autres villes du pays parce que nous voulons nous solidariser avec les concitoyens de Beni qui sont en train de mourir chaque jour mais également parce que nous voulons continuer à réitérer le message des citoyens qui consiste à exiger le départ de la MONUSCO. Et enfin, nous voulons exiger le limogeage de tous les généraux affairistes qui ont été plusieurs fois impliqués dans les violations des droits de l’homme au Congo » dit Ghislain Muhiwa, un des militants de la LUCHA.

Pour rappel, vendredi dernier, une journée ville morte décrétée par la société civile dans le but de décrier les massacres des civils à Beni par les forces démocratiques et alliés (ADF) s’est transformée en manifestation de colère à plusieurs endroits de la ville.

 



À LA UNE
Retour en haut