Société › Actualité

En RDC, le CLC appelle à une nouvelle marche ce dimanche 25 février 2018

Les manifestants devant la police le 31/12/2017 à Kinshasa lors de la marche initiée par le Comité laïc de coordination (CLC). Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Cette marche traduit, selon les organisateurs, une manière de « dire non à la dictature », premier obstacle à l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées. Elections annoncées le 23 décembre 2018.

Le comité laïc de coordination (CLC) appelle, dans un communiqué publié samedi 10 février, le peuple congolais résidant au pays ou à l’étranger, de toutes appartenances religieuses, associatives, politiques ou professionnelles à une nouvelle marche le 25 février. Cette marche traduit, pour le CLC, une manière de « dire non à la dictature », premier obstacle à l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées.

«Notre peuple ne croit plus en la volonté politique des dirigeants actuels d’assurer une alternance pacifique du pouvoir. En effet, les nombreuses fenêtres d’opportunités offertes à nos dirigeants actuels tant par la communauté nationale qu’internationale ont été volontairement et systématiquement rejetées, réaffirmant ainsi leur volonté de se maintenir au pouvoir sans respect de toute procédure démocratique. Aussi a-t-il décidé de se mettre résolument debout pour barrer la route à la présente dictature, premier obstacle à l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées», indique le communiqué du CLC.

Pour cette structure, les Congolais veulent des élections libres, démocratiques, transparentes et inclusives mais pas des élections truquées et manipulées d’avance, qui ne garantissent pas la paix, ni avant ni après les élections.
Le CLC appelle le peuple à poursuivre la marche jusqu’à la victoire finale et promet d’aller jusqu’au bout « de ce régime irrespectueux de la constitution et de l’accord de la saint Sylvestre ».

Quoiqu’ayant réussi à « mobiliser plus de 3.000.000 de Congolais en décembre dernier et janvier » pour réclamer du régime actuel le respect  de la constitution et l’application intégrale de l’accord de la Saint-Sylvestre, poursuit le CLC, la seule réponse du pouvoir s’est résumée en une répression sanglante, pour manifester son refus catégorique de prendre en considération les revendications de toute une nation.

Dans cette déclaration, le comité laïc de coordination envoie un message à ceux qui répriment leurs manifestations.
« Nous n’irons jamais dans la violence. Nous n’accepterons jamais que des Congolais portent la main sur d’autres Congolais! Leur violence et leurs balles ne triompheront pas de notre amour du Congo et des Congolais», promet le communiqué.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut