Eco et Business › Agro-industrie

RDC: le bois non transformé bloqué à Matadi depuis plus d’un mois

Depuis le 17 juin, le bois est interdit d’exportation s’il n’est pas scié en République Démocratique du Congo.

La réforme de la filière bois passe mal en République démocratique du Congo. Les exploitants forestiers demandent que soit complètement levée l’interdiction d’exporter les grumes, le bois non transformé est bloqué au port de Matadi.

En RDC, les entreprises du bois ne décolèrent pas. Voilà plus d’un mois que leurs grumes sont bloquées au port de Matadi. Depuis le 17 juin, le bois est interdit d’exportation s’il n’est pas scié. Ordre de l’ANR, l’Agence nationale de renseignement, ce qui étonne la Fédération des industriels congolais du bois, qui dépend normalement du ministère de l’Environnement. Un ministère qui justifie tout de même la mesure de l’ANR : il s’agit de créer de la valeur ajoutée sur les exportations de sciages de bois. Une expérience déjà menée au Gabon, mais qui s’est soldée par un échec.

On peut s’étonner qu’en RDC, où la filière bois est déjà dans une situation très précaire, faute de routes et avec un port fluvial inadapté, les autorités de Kinshasa se privent des rentrées fiscales tirées de l’exportation des grumes alors même que les caisses de l’Etat congolais sont presque vides. Et alors que la plupart des entreprises forestières, très fragiles en RDC, sont encore moins qu’au Gabon en mesure de créer une industrie de transformation viable.

Mercredi 26 juillet, l’ANR a levé très partiellement l’interdiction d’exporter les grumes pour 4 des 17 sociétés forestières du pays. La Fédération des industriels de bois demande une levée totale de cet embargo.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut