Politique › Actualité

RDC: assoiffés de pouvoir, Bemba et Katumbi perdent le poste de deuxième vice-président du sénat, faute de consensus

Bemba et  Moïse Katumbi

Faute de consensus, Jean-Pierre Bemba et  Moïse Katumbi, ont été les grands perdants à l’élection du deuxième vice-président du bureau définitif de la chambre haute du parlement congolais, où chacun avait aligné son candidat.

En effet, ces deux dissidents de Lamuka de Martin Fayulu et d’Adolphe Mozitu, « étant assoiffés de prendre les commandes de la deuxième vice-présidence du sénat, mais ils  sont allés en ordre dispersé, ce qui a accouché la honte, car l’élection a été remportée par  un candidat indépendant  l’honorable Sanguma.

Ce manque de consensus entre  le Mouvement de Libération du Congo (MLC), de Jean-Pierre Bemba et Ensemble pour la République de Moïse  Katumbi, alors que tous sont dans l’union sacrée  de Félix Tshisekedi, laisse en état de stupéfaction plusieurs observateurs avertis qui ne savent pas interpréter cette attitude des assoiffés de pouvoir.

Nonobstant, la sanction, par la voie des urnes, de José Endundo et Valentin Gerengo alignés à la course de la deuxième vice-présidence de la chambre haute du parlement, par les sénateurs, peut notamment être vue comme une indignation de la part des élus des élus par rapport à l’attitude de ces deux leaders  assoiffés de pouvoir et qui courent derrière les postes pour se faire une santé financière.

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut