Politique › Institutions

RDC : les assassins de deux experts onusiens seront punis

António Guterres prête serment en tant que prochain Secrétaire général de l’ONU pour un mandat de cinq ans qui commencera le 1er janvier 2017.

C’est une promesse faite par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, au cours d’une conférence de presse à New York.

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres promet de «tout faire» pour que les assassins de Zaida Catalán et Michael Sharp, les deux experts onusiens assassinés en mars 2017 dans le Kasaï, soient identifiés et punis. Il s’exprimait mercredi 16 août au cours d’une conférence de presse à New York.

 «C’est mon intention de tout faire, dans le contact avec le gouvernement de la RDC et avec le Conseil de sécurité pour que les criminels soient punis. Je suis prêt à discuter avec les uns et les autres pour permettre que cette [redevabilité] soit garantie. Après les consultations que je ferai avec la RDC et les membres du Conseil sécurité, je présenterai des propositions adéquates», promet Antonio Guterres.

Selon lui, les deux experts sont des victimes innocentes et n’ont rien fait qui puisse leur coûter la vie.

 «J’ai envoyé le résumé de ce rapport au Conseil de sécurité. Le rapport sera aussi envoyé aux familles que je recevrai et aux pays concernés. C’est clair dans ce rapport que les deux experts sont des victimes innocentes. Ils n’ont rien fait qui puisse contribuer à ce crime intolérable», note le secrétaire général des Nations unies.

Dans son dernier rapport rendu public le 10 août 2017, le Groupe d’experts des Nations Unies sur la République démocratique du Congo soutient que l’assassinat de Zaida Catalán et Michael Sharp a été «prémédité».

Ces deux experts de l’ONU ont été tués en mars 2017 au Kasaï-Central alors qu’ils enquêtaient sur les violations des droits de l’homme commises dans cette province où les violences ont éclaté en août 2016.

Dans son rapport, le groupe d’experts note que les circonstances de ce double assassinat ne sont pas encore élucidées à ce jour. Les experts onusiens disent ne pas exclure l’implication de différents acteurs (favorables ou non au gouvernement), les factions Kamuina Nsapu, d’autres groupes armés et les membres des services de sécurité de l’Etat.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut