› Culture

RDC: à la découverte de l’artiste-peintre Alain Super Ekosa

Alain Super Ekosa © forumdesas.org

Créateur de motifs pour pagne et modèle de vêtement, Alain Super Ekosa crée ses œuvres en peignant de vieilles chaussures collectées dans les rues de Kinshasa, qu’il assemble en lieu et place du bois

Papa Wemba, Patrice Lumumba et plusieurs autres figures de la politique africaine. Alain Super Ekosa, artiste-peintre a fait de sa passion, un métier. Ce créateur de motifs pour pagne et modèle de vêtement crée ses œuvres en peignant de vieilles chaussures qu’il assemble en lieu et place du bois.

Un principe simple selon lui, qui consiste en la collecte de vieilles chaussures dans les rues de Kinshasa en RDC, puis à leur nettoyage. Les chaussures sont ensuite cousues ensemble grâce à un fil métallique ; ce qui permet à l’artiste de donner vie à ses œuvres.

‘‘En tant qu’artistes, nous devons participer à stabiliser ce qui dérange l’environnement, c’est-à-dire la pollution, le déboisement et consorts, … Et en tant qu’artiste, j’ai voulu juste apporter ma part, à bannir des vieilles procédures, c’est-à-dire travailler sur les toiles qui demandent des bois, des bois qui sont coupés chaque jour et cela handicape l’environnement. Nos toiles sont souvent monumentales. Elles prennent au moins 150 à 200 chaussures par toile.’‘ Explique l’artiste.

Créer une ouvre peut prendre jusqu‘à 3 jours, voire plus.

Après un diplôme obtenu à l’Académie de s Beaux-Arts de Kinshasa, C’est dans l’État du Belgorod en Russie qu’il se perfectionne dans la technique dite du design du milieu. Un art qui a totalement ou presque, changé sa vision de la peinture.

Alain Super Ekosa travaille avec une dizaine de collaborateurs dans son atelier situé dans la commune de Lemba. Ils envisagent faire des expositions et ainsi promouvoir cet art encore inconnu.

‘‘Nous avons un projet d’exposer les toiles de ces vieilles chaussures et récolter de l’argent pour en faire bénéficier cette œuvre. Je travaille avec les élèves que j’appelle des collaborateurs qui contribuent à toutes ces œuvres. Nous discutons et nous concrétisons, c’est un travail d’ensemble.’‘ Ajoute-t-il.

La préservation de la nature et la lutte contre la pollution sont quelques-unes des priorités du peintre sur chaussures. Selon la Régie d’assainissement et des travaux publics de Kinshasa ; la capitale à elle seule produit journalièrement sept mille tonnes de déchets, provenant des ménages, des marchés, des places publiques et des entreprises.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut