Société › Faits divers

RDC: 7 blessés suite à des échauffourées entre civils et forces de l’ordre à Beni

jeunesse en colère face aux exactions

Après le  meurtre d’un paysan, des altercations ont éclaté le  mardi 1er mai 2018 entre des militaires, policiers et des jeunes du quartier Kasabinyole (Commune Rwenzori) dans la ville de Beni (Nord-Kivu).

Plusieurs civils ont été blessés par balle, selon des sources locales. A la base des émeutes, un militaire  qui aurait tué par balle un paysan qui revenait du champ. Son compagnon de travail serait allé alerter les jeunes du quartier pour récupérer le corps de la victime à fin de le ramener à sa famille. Malheureusement le colonel qui était sur place n’était pas d’accord avec l’idée des jeunes venus nombreux. «  C’est ainsi qu’il y a eu des tirs d’armes des policiers et des militaires qui ont fait des blessés parmi les civils”, témoigne un habitant du quartier Kasabinyole.

Selon le chef de la police à Beni, le colonel Safari Kazingufu, l’infortuné a été tué par des présumés ADF. « On a retrouvé le corps d’un papa du quartier Paida. Les jeunes gens n’ont pas voulu que les policiers que j’ai envoyés puissent récupérer ce corps, c’est alors qu’on a utilisé le gaz lacrymogène pour disperser la foule  et  permettre la libre circulation sur la route. »  Selon ce dernier le bilan fait état de  six blessés légers qui sont soignés à l’hôpital général de référence de Beni. «  Nous attendons le rapport du médecin pour déterminer s’ils ont été blessés par balle ou pas » rajoute le  Colonel Safari Kazingufu, commandant de la police dans la ville de Beni. « On peut parler de n’importe quoi, mais qu’on nous laisse le temps de préciser l’auteur du crime », a conclu l’officier.



Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut