Elections 2018 › Présidentielle

Publication de résultats : les USA déploient 80 militaires au Gabon pour maintenir la sécurité en RDC

Les militaires américains

Craignant des violences post-électorales en République Démocratique du Congo, le président américain Donald Trump a  déployé des militaires au Gabon

Le président américain a annoncé vendredi dernier qu’environ 80 militaires américains avaient été déployés au Gabon pour maintenir la sécurité en RDC en cas de violences provoquées par l’annonce des résultats de l’élection présidentielle.

Dans une lettre adressée à des dirigeants du Congrès, le président américain a indiqué qu’ils resteraient « dans la région jusqu’à ce que la situation en RDC ne nécessite plus leur présence ».

L’élection présidentielle du 30 décembre 2018 doit ouvrir la voie au premier transfert démocratique du pouvoir dans l’histoire de la RDC, Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, ayant décidé de ne pas se représenter en application des dispositions sur la limitation des mandats présidentiels.

Le gouvernement congolais a fermé cette semaine l’accès à internet et bloqué plusieurs médias, dont Radio France Internationale (RFI) afin d’éviter, selon un conseiller de Kabila, la diffusion et la propagation de faux résultats.

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a estimé vendredi que cette décision risquait de provoquer un violent contrecoup lors de la publication des résultats du scrutin.

Video

Vos paris sportifs
À LA UNE
Retour en haut