Eco et Business › Energie

Projet Inga III : le présidant Kabila a sélectionné un consortium sino-espagnol pour produire 11000 MW en RDC

Projet Inga III

Après le retrait de la Banque mondiale en 2015, une étape décisive a été franchie dans le développement du projet Inga III censée résoudre la problématique du déficit énergétique en RDC.

Selon un communiqué de l’Agence de Développement du Projet Grand Inga (ADPI), un service rattaché à la présidence de la République chargé du développement du projet Grand Inga ( en dix étapes pour atteindre une production hydroélectrique de 44.000MW en un seul point), la RDC a, le 16 octobre 2018, finalement sélectionné le consortium unique qui devra développer le projet Inga III.

Il s’agit de deux groupements qui étaient resté en lice dans l’appel d’offre émis par la RDC :
Groupement China Inga III et,  Groupement Pro Inga.

Le premier est constitué de 6 entreprises chinoises suivantes : China Three Gorges International Corporation, State Grid International Développement Co, Power Construction Corporation of China Ltd, Chang Jiang Survey, Planning, Design and Research Co Ltd,  China Gezhouba Group Co Ltd,  Dongfang Electric Corporation Ltd.

Le second est constitué de sociétés espagnoles que voici : Cobra Intallaciones Servicios S.A, AEE Power Holding S.L.

Un  « accord de développement exclusif sur le projet Inga 3 », a été entérinue par Bruno Kapandji, directeur de l’ADPI.

D’après le communiqué de l’ADPI, il reviendra donc à ces deux groupements, chinois et espagnol, de concrétiser le projet Inga III.

À LIRE AUSSI

À LA UNE
Retour en haut