Politique › Actualité

Processus électoral en RDC : Francine Muyumba compte s’impliquer dans l’encadrement des jeunes

Francine Muyumba, présidente de l'UPJ. Ph. Presse Ministère de l'Intérieur.

La présidente de l’UPJ a fait cette promesse, à l’issue de l’audience que lui a accordée le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani.

La présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ), Francine Muyumba compte s’impliquer dans l’encadrement et la sensibilisation des jeunes pendant le processus électoral. Elle a fait cette promesse, vendredi 5 janvier, à l’issue de l’audience que lui a accordée le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani.

«En ce moment des turbulences politiques, il est important de voir comment encadrer la jeunesse pour qu’elle ne soit pas manipulée par la classe politique, il faut qu’elle soit consciente de toutes les actions qu’elle pose», a expliqué Francine Muyumba.

Selon elle, les jeunes sont «parfois victimes des choses qu’ils ne maîtrisent pas et qu’ils ne comprennent pas.»

«Ils se lancent dans des choses qui leur coûtent leurs vies et leurs avenirs. Il faut les responsabiliser», a indiqué la présidente de l’UPJ.

Avec Emmanuel Ramazani,  Francine Muyumba dit avoir aussi fait un plaidoyer en faveur de la jeunesse congolaise. Elle aimerait voir les jeunes jouer un rôle actif dans la territoriale et qu’ils accèdent à des postes de responsabilité à divers échelons de l’appareil de l’Etat.

«Après ma réélection à la tête de l’UPJ, j’ai fait une promesse à la jeunesse congolaise d’être plus présente au niveau national en ce qui concerne certains programmes en leur faveur. Nous voulons que les jeunes fassent partie des instances de prise des décisions. Ils sont prêts à servir la nation», a fait savoir Mme Muyumba.

Mais elle a précisé que ce n’est pas n’importe quel jeune qui devra occuper des postes de responsabilité.

«Il faut que ce soit des jeunes compétents, qui ont des bases et qui peuvent apporter un plus», a-t-elle martelé, tout en soutenant l’idée du renouvellement de la classe politique.

Francine Muyumba a aussi rappelé la nécessité de la participation économique des jeunes, à travers la création d’un fond national d’entreprenariat des jeunes.

Francine Muyumba a été rééllue présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ), vendredi 20 décembre dernier pour un mandat de trois ans. Après sa réélection, elle avait promis de «focaliser son nouveau mandat sur la jeunesse de la RDC».



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut