Politique › Actualité

Prestation de serment de 3 juges de la cour constitutionnelle : Kabila pris dans son propre piège

Assemblée nationale

Le décor est planté. La Police et l’Armée sont déployées. Aux abords du Palais du peuple, les combattants donnent de la voix et des motos paradent de la garde républicaine et des policiers bien rangés.

Les portes du Parlement sont ouvertes et celle de la salle du congrès également. Les invités arrivent et les soutiens de Félix Tshisekedi aussi. Les chants à la gloire de l’UDPS et de son autorité morale sont entonnés et certains s’attaquent à l’allié FCC et à son chef.

Parmi les personnalités présentes, il y a déjà certains députés et des autorités venant des plusieurs corps constitués.  Sur place, les journalistes prennent place et la cérémonie est prévue pour 11 heures selon le protocole d’Etat.

Pour rappel, Félix Tshisekedi a nommé le 17 juillet, trois nouveaux juges à la Cour constitutionnelle. Kaluba Dibwa Dieudonné est proposé par le président de la République et Kalume Yasengo et Kamulete Badibanga, sont du quota du conseil supérieur de la magistrature.  Mais pour le FCC, Félix Tshisekedi a « triché ». « Le conseil supérieur de la magistrature n’avait pas désigné des nouveaux juges car le mandat de ceux qui sont remplacés, étaient encore effectif ».

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut