› Politique

Présidentielle : Sesanga accuse Naanga d’exécuter un plan de chaos électoral

Delly Sesanga

Le secrétaire général de la plateforme “Ensemble”, Delly Sesanga réagit à l’intransigeance du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Naanga sur l’usage de la machine à voter aux prochains scrutins.

Sesanga explique que la position du président de la CENI traduit l’instrumentalisation de la centrale électorale qui serait selon lui, au service d’une “dictature”. Ce vendredi 22 juin, Corneille Nangaa a affirmé sur RFI que sa mission est d’organiser les élections et que les congolais vont voter avec des machines à voter le 23 décembre. “La CENI est chargée d’organiser les élections comme facteur de paix et non comme vecteur d’instabilité. Par ses affirmations Corneille Nangaa sort de son rôle en devenant l’instrument d’orchestration de la catastrophe électorale planifiée par les kabilistes au service de la dictature”, a dit Delly Sesanga sur son compte Twitter.

Bien que sujet des controverses, Corneille Nangaa insiste que le 23 décembre 2018 le vote se fera bel et bien au moyen de la machine à voter. Le président de la CENI s’est également opposé à l’idée d’un nouvel audit tel qu’exigé par l’opposition, pour élaguer du fichier électoral les 16% d’électeurs sans empreintes. A quelques six mois de la tenue des élections, la CENI compte convoquer l’électorat le 23 juin et ouvrir les bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) le 24 du même mois.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut