Politique › Actualité

Présidentielle : la candidature de Monsengwo fait débat

Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, au Vatican, le 20 novembre 2010

L’archevêque de Kinshasa affirme qu’il n’est pas candidat. Déception donc chez ceux qui lui ont demandé de se mettre dans la course à la présidentielle.

Le cardinal Monsengwo Laurent Pasinya n’y est pas allé par quatre chemins. « Je n’ai jamais posé ma candidature à la présidence de la République. Moi, j’ai autre chose à faire », a-t-il déclaré. Pour l’archevêque de Kinshasa, la réponse a été déjà donnée par le Comité laïc de coordination. Dans un communiqué, les animateurs de cette structure de l’église catholique avaient en effet assuré que « le cardinal Monsengwo n’est pas candidat ni à la présidence de la République, ni au poste d’administrateur d’une éventuelle transition ».

Quelques citoyens congolais ont amorcé une démarche en direction du cardinal pour qu’il soit leur candidat à la prochaine présidentielle. Selon l’ancienne ministre Odette Babandoa, « le prélat correspond à l’image d’un homme intègre, bon gestionnaire pour diriger le pays ». Mais l’entourage de l’ancien président de la Conférence nationale souveraine et du Haut conseil de la République-Parlement de transition pendant les années 1990 craint que l’initiative ne puisse être récupérée par des gens malveillants pour ternir l’image de l’intéressé. Le cardinal Monsengwo Laurent Pasinya et l’église catholique sont déjà la cible de certains médias de Kinshasa.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut