Politique › Institutions

Présidence de la CENI : l’ancien Premier ministre Mabi Mulumba demande à la chambre basse de trancher

Mabi Mulumba
Les confessions religieuses peinent à trouver un consensus sur la désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et de deux autres animateurs qui doivent venir de cette sous composante de la société civile. Pour résoudre cette situation, l’ancien Premier ministre  appelle l’Assemblée nationale à trancher,  car selon lui, cela permettrait d’éviter d’entretenir l’incertitude dans un domaine aussi important que sont les élections.

 

 

Il sied de noter que,  les six confessions religieuses conduites par l’évêque Dodo Kamba ont déposé leur procès-verbal consacrant le choix porté sur la personne de Denis Kadima, l’ECC et la CENCO, sollicitent l’arbitrage du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi sur ce dossier.

L’ancien Premier ministre, Mabi Mulumba, conseille à l’Assemblée nationale, appelle le président de la chambre basse du parlement congolais,  de s’imposer afin d’éviter d’entretenir l’incertitude dans un domaine aussi important que sont les élections.

« Je crois que l’Assemblée nationale doit s’imposer. Il y a deux confessions religieuses qui campent dans leur position. Au lieu de traîner et éloigner la solution, autant que l’Assemblée nationale s’impose », a-t-il recommandé.

 

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut