Eco et Business › Finance

Port de Banana: signature d’un contrat entre le gouvernement et DP World

Droits reservés.

Le contrat de collaboration signé entre le gouvernement congolais et l’entreprise Dubaï Port World ne comporte pas de montant précis. Le gouvernement a signé le contrat de collaboration avec l’entreprise DP World sur base d’études de préfaisabilité.

La ministre Wivine Mumba du portefeuille parle d’un montant de 1,2 milliards USD fixé après les études de préfaisabilité.

« Il est vrai que le rapport que nous avons ici vient des études de préfaisabilité. Nous attendons les nouvelles études de faisabilité pour connaître le montant exact. Nos experts parlent de 1,2 milliards USD mais cela doit être confirmé par ces études de faisabilité. Nous avons fait un montage financier, soit 30 % pour le gouvernement congolais et 70 pour DP World. Et l’entreprise a accepté de préfinancer les 30 % du gouvernement », a-t-elle indiqué en marge lors de la conférence de presse mercredi 21 mars 2018.

Le ministre des transports, José Makila estime de son côté, que le montant est à plus d’un milliard USD tel que fixé par la RDC. Selon lui, c’était la seule condition pour que le projet soit adopté par le gouvernement.

«Le gouvernement se devrait de chercher un partenaire fiable, disposant de la capacité financière pour réaliser toutes les étapes dudit projet, et ce conformément à la loi. C’est-à-dire la valeur des investissements ne doit pas être inférieure à l’équivalent en Franc congolais d’un milliard de dollar USD, la prise en charge des clauses sociales et environnementales, la présentation d’une offre sous forme d’un montage financier sur le projet, l’engagement d’assurer le transfert de la technologie et l’engagement de ne recourir à la main d’œuvre étrangère que lorsque les qualifications et compétences ne sont pas disponibles», avait indiqué le ministre comme condition préalable pour l’adoption  du projet.

La mouture du projet de construction du port de Banana donne toutefois quelques chiffres sur les quatre étapes prévues. 539,5 millions USD dont 118,5 millions USD comme apport du gouvernement financé par DP World pour la première phase de construction entre de deux quais de 600 mètres. 168 millions USD dont 3 millions apport du gouvernement financé par DP World pour la deuxième phase avec la construction du troisième quai de 200 mètres, 236 millions dont 6 millions comme apport du gouvernement financé par DP World pour le troisième quai de 400 mètres et 226 millions dont 6 millions, apport du gouvernement pour la construction du cinquième quai de 400 mètres. Ce qui donne un montant global de 1 169,5 Millions USD.

Selon le ministre des transports, la RDC disposera en définitive d’un port en eaux profonde d’une longueur de 1600 mètres avec cinq quais, un tirant d’eau de 15,5 mètres, d’une capacité électrique de 20 Méga Volt Ampères et d’une zone logistique et industrielle.

À LA UNE
Retour en haut