Société › Actualité

Plus de 2 millions USD affecté à un projet de santé et d’éducation à Ituri

Des élèves en train de suivre les cours dans une salle de classe temporaire installée par l'UNICEF au Kasaï.

Selon un spécialiste de l’UNICEF, Jackie Kulage, ce projet vise à mettre en place des stratégies notamment pour prévenir les maladies en certifiant des villages assainis.

L’Unicef a alloué 2,9  millions de dollars américains au projet dénommé «PEAR Plus», qui a été lancé mardi 31 octobre à Bunia par le gouverneur de la province de l’Ituri. Ce projet est orienté vers les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’eau et assainissement ainsi que de la protection dans les zones de santé de Komanda et Nyakunde en Ituri et Rwanguba à Rutshuru dans le Nord-Kivu.

Deux cent quinze mille bénéficiaires sont ciblés par ce projet intitulé «la Participation et engagement des communautés pour l’autonomisation et la résilience» et financé par le gouvernement suédois.

Selon un spécialiste de l’Unicef, Jackie Kulage, ce projet ne vise pas la construction des infrastructures dans le secteur de l’éducation et de la santé mais vise à mettre en place des stratégies notamment pour prévenir les maladies en certifiant des villages assainis.

Il consiste essentiellement à fournir des appuis en intrants pour lutter contre la malnutrition, le VIH et d’autres pathologies dans les zones de santé concernées.

Selon la même source, ce projet prévoit également le renforcement du système de protection de l’enfant avec l’appui des institutions étatiques. Il vise à accroitre la résilience des communautés dans des milieux post-conflit.

Ces actions seront exécutées par un consortium des partenaires constitué notamment du Réseau Haki na Amani, AVSI, Tear Found et ADRA.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut