International › APA

Plaidoyer pour la réforme de la coopération internationale sur le climat

Pas d'image

Aïssatou Diouf, responsable des politiques internationales sur le climat et du plaidoyer climat-énergie de l’ONG Enda Energie a plaidé, mardi à Dakar, pour la réforme de la coopération internationale sur le climat, estimant que celle-ci doit prendre en compte la société civile, les collectivités territoriales et le secteur privé.« Aujourd’hui, la réalité a montré qu’il y a une nécessité de réformer la coopération internationale sur le climat en y intégrant la société civile, les collectivités territoriales et le secteur privé. Cela lui donnera plus d’équilibre et placera la question du climat au centre de tous les foras multilatéraux et internationaux », a indiqué Aïssatou Diouf.

Elle faisait le bilan de la Cop 24 tenue du 2 au 15 décembre 2018 en Pologne au cours d’une conférence-débat sur le climat axée sur le thème : « Il est temps d’agir ! ». Selon Enda Energie, quatre ans après la COP 21 et 3 ans après la ratification de l’accord de Paris, il urge de mobiliser tous les acteurs pour son opérationnalisation particulièrement dans les pays du Sud.

Toutes choses qui ont poussé Aïssatou Diouf à inviter les structures spécialisées à aider tous les pays à disposer de politiques climatiques et à rendre évident les liens entre climat, santé, justice et développement.

A propos de l’Afrique, elle a rappelé que c’est le continent qui a contribué le moins aux émissions de Gaz à effet de serre (Ges), mais qui est déjà le plus impacté par le changement climatique.

« Nous pouvons dire que les économies, les écosystèmes, les populations et plus particulièrement celles qui sont déjà fragilisées par la pauvreté et la dégradation de leur environnement seront davantage touchées par les conséquences du changement climatique qui démultiplie les inégalités, aggrave les fractures entre le Nord et le Sud. C’est pourquoi, nous devons aujourd’hui plus que jamais faire bouger les lignes, prendre des mesures ambitieuses sans tarder et impliquer tous les acteurs pour des solutions appropriées et durables », a dit Aïssatou Diouf.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut