Politique › Sécurité

Des patrouilles mixtes FARDC-Police pour endiguer l’insécurité à Isiro

Carte de Isiro en Province Orientale

Tous les engins en circulation la nuit seront désormais soumis à un contrôle systématique. Des mesures qui visent à rassurer la population locale face au regain d’insécurité dans la ville d’Isiro.

Les autorités du Haut-Uele ont décidé mercredi 1er novembre de contrôler toutes les entrées de la ville sur différents axes routiers et d’organiser des patrouilles mixtes FARDC-Police. Ces mesures visent à rassurer la population locale face au regain d’insécurité dans la ville d’Isiro.

Tous les engins en circulation la nuit seront désormais soumis à un contrôle systématique, a décidé le conseil de ministres provinciaux extraordinaire convoqué par le gouverneur de province.

Les autorités provinciales vont aussi sensibiliser leurs administrés pour les inviter à collaborer.

De son côté, la société civile du Haut-Uele a dénoncé le regain d’insécurité à Isiro. Un quatrième cas d’insécurité a été enregistré en l’espace de trois semaines, selon la même source. Il s’agit de deux taximan moto qui ont trouvé la mort mardi dernier après avoir été attaqués au couteau.

Le drame a provoqué une psychose au sein de la population, mercredi dans la ville, où toutes les activités ont été complètement paralysées.

Jusque-là, les auteurs de ces crimes ne sont toujours pas appréhendés. Ce qui fait dire au député provincial Paulin Odiane que les autorités ont failli à leur mission.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut