› Politique

Parlement : nouvelles interpellations ce lundi 11 décembre

Des jeunes manifestants réclament le rejet de la machine à voter qui figure dans les réformes. Droits reservés.

Plusieurs jeunes ont été interpellé pour avoir exprimé leur mécontentement contre les reformes contenues dans la loi électorale adoptée par les députés.

Ce lundi 11 décembre 2017, quelques interpellations ont lieu devant le Palais du peuple à Kinshasa. Plusieurs jeunes ont spontanément manifesté contre les réformes contenues dans la loi électorale dont la seconde lecture est censée avoir lieu aujourd’hui lundi 11 décembre au Sénat.

Ces jeunes manifestants réclament notamment le rejet de la machine à voter qui figure dans les réformes. Ils étaient soutenus par les députés Delly Sesanga (Envol) et Christian Mwando (Unadef),

«Nous montrons face à l’opinion nationale et internationale notre mécontentement par rapport à cette manoeuvre dilatoire de la Kabilie et ses alliés, entre autres la Ceni. Nous voulons mettre le Sénat en garde pour que cette loi électorale ne passe pas. Nous ne voulons pas de cette machine à voter parce que ça occasionne la tricherie. Nous n’avons pas non-plus besoin du seuil de représentativité », a expliqué, Bruce Bosuma, président de la ligue des jeunes du parti Envol à Kinshasa.

Signalons que le dispositif policier est mis en place et renfoncé aux abords du Parlement.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut