Politique › Actualité

« On a utilisé et instrumentalisé la justice pour m’écarter une fois de plus »

L'opposant congolais Jean-Pierre Bemba du Mouvement de libération du Congo (MLC) lors d'une conférence de presse à Kinshasa, le 3 août 2018.

C’est la première réaction de Jean-Pierre Bemba après son exclusion de la course à la présidentielle du 23 décembre en République Démocratique du Congo.

L’ancien vice-président a dénoncé une « Parodie d’élection ». Instrumentalisation de la justice, la première réaction de Jean-Pierre Bemba, après son exclusion de la course à la présidentielle. La Cour constitutionnelle a confirmé l’inéligibilité de Jean-Pierre Bemba à cause de sa condamnation pour subornation de témoins par la Cour pénale internationale.

Sur les ondes de nos confrères de France24, Jean-Pierre Bemba a dénoncé les obstacles mis en travers de la route des opposants en RDC : « Il est évident que tout juriste sait que cette affaire n’est pas encore terminée. Evidemment qu’on a utilisé et instrumentalisé la justice pour m’écarter une fois de plus. Je ne suis pas le seul candidat à avoir été écarté, de poids d’ailleurs, dans cette élection à venir. Je pense que tout acteur se rend très bien compte que tout cela n’est qu’une mise en place qui veut simplement que le choix du candidat au pouvoir puisse ne pas avoir de candidat sérieux devant lui ».

Suite la décision de la Cour constitutionnelle, le Mouvement de libération du Congo (MLC) et toute l’opposition ont cherché une stratégie. Le parti de Jean-Pierre Bemba s’est réuni mardi 04 septembre pour décider de la marche à suivre.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut