Politique › Partis politiques

Nouvelle vague d’adhésions au FCC : « C’est le camp de ceux qui ont décidé de travailler pour la dignité de notre peuple », (N. Mwilanya)

Les membres du FCC

Le Front Commun pour le Congo (FCC ), a enregistré ce vendredi 2 novembre 2018, une nouvelle vague d’adhésion.
Plusieurs personnalités, partis politiques et organisations de la société civile, ont rejoint le camp de Shadary, en signant ce jour la charte constitutive du FCC.
Parmi les adhérents, figurent aussi quelques gouverneurs de provinces notamment ceux de Mongala, Maindombe et Sud-Ubangi.
Pour le directeur de cabinet du chef de l’État, ces derniers ont rejoint la famille de ceux qui ont décidé de se battre pour le Congo.
« Nous portons devant notre peuple, au travers les échéances qui arrivent, le choix entre la poursuite de ces efforts qui sont déjà entrepris, de ces réformes qui ont commencé pour la transformation radicale de cette société ou alors la rupture, l’éternel recommencement. Je crois que là, le cœur tout comme la sagesse, nous indiquerons la voie à suivre », a indiqué Néhémie Mwilanya.

Selon le coordonnateur du comité stratégique du FCC, cette plateforme est aussi le camp de tous ceux qui ont décidé de travailler pour la dignité du peuple congolais.
Parmi les organisations signataires de la charte du FCC, figurent entre autres, l’Union des Jeunes Patriotes pour la Paix Profonde du Congo (UJPC ), le Collectif des Associations du Congo, (CAC ), de Force Citoyenne Populaire de Similar Kanda ou encore l’Association des Jeunes pour le Réveil et le Développement.
Le Front Commun pour le Congo dont l’autorité morale est le président de la République Joseph Kabila, porte la candidature de Ramazani Shadary à la présidentielle du 23 décembre prochain.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut