› Politique

Le nouveau projet de loi électorale déposé au Parlement

Le Premier ministre, Bruno Tshibala lors de son investiture à l’Assemblée nationale à Kinshasa, le 16/05/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Tshibala souhaite l’adoption rapide de cette proposition de loi au Parlement pour « élaguer une contrainte importante dans la chronologie du calendrier pour les élections.

Le Premier ministre Bruno Tshibala a déposé ce lundi 20 novembre au bureau du président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku le nouveau projet de loi électorale pour examen et adoption dans les deux chambres du Parlement.

Pour le Premier ministre, le dépôt de ce projet de loi au Parlement constitue un pas vers la mise en œuvre de l’accord de la Saint Sylvestre et une preuve de « la détermination du gouvernement à tout mettre en œuvre pour parachever le processus électoral et régler la question de la crise politique qui sévit en RDC », a-t-il dit à l’issue de sa rencontre avec Minaku.

Tshibala souhaite l’adoption rapide de cette proposition de loi au Parlement pour «élaguer une contrainte importante dans la chronologie du calendrier pour les élections générales du 23 décembre 2018».

Quant aux innovations que revêt ce nouveau projet de loi électorale, le numéro 1 de l’exécutif congolais a simplement indiqué qu’elles sont « nombreuses », assurant par ailleurs qu’avec cette nouvelle réglementation électorale,  «le gouvernement  a essayé de rationaliser le système électoral congolais de sorte que les élections de décembre 2018 se passent dans la transparence».

Pour sa part, le président de la chambre basse du Parlement, Aubin Minaku a assuré que ce projet de loi sera examiné en priorité en dépit du calendrier déjà très chargé du Parlement.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut