Politique › Actualité

Nord et Sud-Kivu, situation sécuritaire “inquiétante”, selon Kabila

Joseph Kabila, président de la RDC, à Kinshasa, le 29 juin 2010. © Dirk Waem/AP/SIPA

Le chef de l’Etat s’exprimait ainsi en marge d’une conférence de presse ce vendredi 26 janvier 2018, au Palais de la Nation.

Le président Joseph Kabila a qualifié ce vendredi 26 janvier la situation sécuritaire “d’inquiétante” dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu.

“Il n’y a que deux provinces là où nous avons une situation que je peux qualifier d’inquiétante. C’est la province du Nord-Kivu et la province du Sud-Kivu”, a-t-il déclaré en marge d’une conférence de presse au Palais de la Nation.

Selon lui, le “problème le plus sérieux” se situe à Beni où l’armée combat les rebelles islamistes des Forces démocratiques alliées (ADF).

Dans la région du Kasai, Joseph Kabila estime que la situation sécuritaire s’est améliorée à 85%

Pour les deux Kivu et les provinces du Kasaï touchées par les violences, Kabila indique qu’il faut des “sanctions exemplaires”.

Le 13 Janvier, l’armée a lancé une offensive “générale et généralisée” contre les groupes armés dans le grand Nord de la province du Nord-Kivu.

Dans cette région frontalière avec l’Ouganda, l’armée combat principalement les ADF accusés d’avoir tué en décembre dernier 15 casques bleus de l’ONU.

Ces rebelles retranchés au Nord-Kivu depuis 1995, sont aussi accusés d’avoir tué un millier de civils entre 2014 et 2016 dans le territoire de Beni.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut