› Non classé

Nord-Kivu: plusieurs militants de la Lucha blessés lors de l’intervention de la police

Ces militants ont initié un sit in devant les bureaux de la MONUSCO pour demander des mesures contraignantes de l’ONU à l’endroit de Kinshasa en marge d’un renouvellement du mandat.

Les manifestations du mouvement citoyen Lucha ont été dispersées par la police ce lundi 26 mars 2018 à Beni et Goma (Nord-Kivu). Les militants ont initié un sit in devant les bureaux de la MONUSCO pour demander des mesures contraignantes de l’ONU à l’endroit de Kinshasa en marge du renouvellement du mandat de la mission Onusienne au Congo.

A Beni, au moins sept militants ont été blessés lors d’une intervention de la police, affirment les organisateurs.

“On a été brutalement dispersé par la police au niveau du rond-point NRA. Il y a parmi nous sept blessés que nous venons de dépêcher à l’hôpital. Un l’a été gravement, il vient de subir une opération chirurgicale et il est encore dans le coma”, affirme un membre de Lucha à Beni.

A Goma par ailleurs, la police a dispersé à coups de gaz lacrymogène une vingtaine de militants de la Lucha regroupés devant la base de la MONUSCO. Les militants se sont réfugiés dans l’enclos de la mission de l’ONU et ont rencontré, à l’occasion, le chef de bureau de cette mission au Nord Kivu à qui ils ont remis un mémorandum.

“Lorsque nous étions en train de commencer notre sit-in, la police est venue réprimer brutalement les manifestants. Parmi nous il y a eu cinq qui ont été touchés par les tirs de gaz lacrymogène mais on n’a pas arrêté des gens. Nous étions en train d’adresser un message au conseil de sécurité qui va se réunir demain à New York pour lui demander de voter une résolution contraignante à l’égard du régime de Kabila qui peut même lui exiger de quitter le pouvoir. Une façon pour nous d’exiger au conseil de sécurité de voter en faveur d’une transition sans Kabila puisque nous pensons qu’on ne peut pas avoir les élections dans ce pays tant que Kabila sera encore au pouvoir”, a expliqué Ghislain Muhiwa, militant de la Lucha.

Un policier a également été blessé à l’œil par une grenade lacrymogène qu’il a mal manipulée. Le mandat de la MONUSCO prend fin le 31 mars 2018. Le conseil de sécurité se réunit ce mardi 27 mars en vue de voter une résolution sur le renouvellement du mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut