Société › Faits divers

Nord-Kivu : cinq personnes décapitées à Kibirizi, les FDLR-Rudi indexées

Bureau de l'administration du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), réhabilité dans le cadre des projets à impact rapide de la Monusco. Décembre 2015. Photo Radio Okapi/Bernardin Nyangi

Les auteurs de ces crimes seraient des combattants rwandais des FDLR-Rudi, actifs dans la région.

Cinq personnes, dont une adolescente de 12 ans, ont été décapitées jeudi 23 novembre, dans la région de Kibirizi, à environ 200 Km au Nord de Goma, en chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Les auteurs de ces crimes seraient des combattants rwandais des FDLR-Rudi, actifs dans la région.

Les corps des victimes ont été ramenés à Kibirizi par les responsables civils locaux, accompagnés des forces de sécurité.

Selon le Fonctionnaire délégué intérimaire du gouverneur à Kibirizi, il s’agit d’un crime odieux, puisque les corps des victimes ont été mutilés, et certaines parties emportées.

A l’en croire, ce sont deux familles qui ont été tuées. L’une composée du père, de la mère et de leur fillette de 12 ans, qui revenait à Kibirizi avec du bois de chauffe.

Dans la seconde famille, c’est un homme et sa femme. Ils se rendaient au champ. Sur leur chemin, ils seraient tombés dans les mains des FDLR-Rudi, ont témoigné trois rescapés arrivés à Kibirizi.

L’ONG de défense des droits de l’homme CEPADHO, basée à Beni craint le pire et lance un appel aux leaders communautaires de Bwito pour «œuvrer en faveur de la cohésion, pour ne pas tomber dans le piège des groupes armés qui sont en train d’orchestrer des tueries pour amener les communautés voisines à se faire la guerre.

Une accalmie est observée à Kibirizi. Depuis 2 ans, des conflits alimentés par des groupes armés d’obédience ethnique déchirent les communautés. Ces conflits ont déjà fait plusieurs morts et occasionnés de milliers de déplacés.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut