Politique › Sécurité

Nord-Kivu: 20 militants de la LUCHA arrêtés lors d’une marche contre l’insécurité à Goma

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/02/LUCHA-27.jpg
Les militants de LUCHA

Plus de dix-neuf militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), ont été interpellés, ce mercredi 27 février. Ils manifestaient contre l’insécurité récurrente dans la ville de Goma.

Une source proche de LUCHA informe que, les militants interpellés sont jusque-là détenus au cachot de la mairie de Goma. Seul le journaliste correspondant de Congo Synthèse, interpellé aussi, a été relaxé quelques heures plus tard.

La marche de LUCHA a été empêchée par les agents de l’ordre  à l’entrée du gouvernorat de la province où les manifestants devaient déposer un mémorandum pour exiger plus de garanties contre l’insécurité. Ces derniers détenaient des calicots sur lesquels on pouvait lire : « la présence de la police = tracasserie. L’absence de la police = insécurité. Nous en avons marre ».

Rappelons tout de même que lundi dernier, l’honorable Jean Paul Lumbulumbu avait alerté sur la montée de l’insécurité dans cette ville. Il avait indiqué selon l’actualité.cd que plus de vingt personnes ont été soit tuées soit kidnappées depuis le début de ce mois de Février.

De son coter, le commissaire provincial de la PNC Nord-Kivu, appelle la population à collaborer avec les forces de l’ordre pour relever « certaines failles» dans la lutte contre l’insécurité à Goma.



À LA UNE
Retour en haut