International › APA

Niger : trois morts dans l’attaque d’un marché hebdomadaire

Pas d'image

Deux gendarmes et un civile ont trouvé la mort, mercredi suite à l’attaque, par des individus non identifiés, du marché hebdomadaire de Bagagi, situé à 30 km de Dogondoutchi (240 km à l’est de Niamey).Selon des sources sur place, les assaillants, au nombre de huit, seraient venus sur quatre motos, dans l’après-midi, en provenance du nord et auraient pris pour cible un détachement de gendarmes chargés de sécuriser le marché du village.

Le mercredi étant un jour de marché à Bagagi, l’affluence était grande et la panique a été d’autant plus grande chez les commerçants et les populations venus des villages environnants qui, dans un premier temps, ont cru à un assaut sur le marché.

Toutefois, il semble que les assaillants ne visaient que les éléments de de gendarmerie qui, après un long échange de tirs, ont pu les mettre en déroute.

Ainsi, une fois leur forfait commis, toujours selon les témoins, les assaillants ont pris la fuite en direction de de Soukoukoutan, une localité situé un peu plus au nord, laissant derrière eux deux gendarmes et un civil tués.

D’ores et déjà, une poursuite est engagée par des éléments des FDS arrivés à la rescousse.

Aucun bilan officiel n’est encore établi. Toutefois, il faut noter que c’est la première fois qu’une telle attaque est menée dans cette partie du pays, en dehors des zones réputées pour leur insécurité, Diffa, Tahoua et Tillabéry notamment.

À LA UNE
Retour en haut