Culture › Cinéma

Nécrologie : le cinéaste congolais Didier Ndenga sera inhumé cet après-midi à la Nécropole Entre terre et ciel

Didier Ndenga

Décédé le 21 mars dernier à Paris en France où il résidait, le cinéaste congolais, Didier Ndenga sera inhumé cet après-midi à la Nécropole Entre terre et ciel, à Kinshasa.

Selon le programme officiel, la levée de la dépouille mortelle de ce professionnel du 7ème art est intervenue hier, lundi 15 avril. Elle est exposée dans la salle Atlantis, à Limete.

Didier Ndenga était attendu à Kinshasa le vendredi 22 mars dernier, soit à la veille de son décès, dans le cadre de ses multiples projets cinématographiques.

Diplômé de l’école de cinéma Louis-Lumière de Paris, il a représenté la RDC dans plusieurs festivals de cinéma à travers le monde. Il a décroché le prix argent du meilleur film, grâce à son film « Chinatown« . C’était à l’occasion du Grand prix africain du cinéma, de la télévision en 2014.

Il a réalisé beaucoup de clips et de longs métrages entre autres « Aimé malgré lui », « Patte blanche », « Hôtel River ». Il était le tout premier réalisateur noir africain à être honoré par le Sénat français en remportant en 2018 le prix de la meilleure réalisation et production de l’année pour son style et son dynamisme dans sa série « River Hôtel ».

La série a été tournée à Kinshasa avec le concours de grands acteurs et actrices du cinéma, de la musique et de la mode tels que le congolais Fally Ipupa, la camerounaise Charlotte Dipanda, la burundaise Esther Kamatari, le ghanéen Michel Majid, la franco-centrafricaine Habi Touré, le célèbre historien français, François Durpaire. Didier Ndenga était un passionné et grand chasseur d’images.

Il a réussi à s’imposer dans l’univers du cinéma africain. ll a participé à la réalisation de plusieurs émissions, par exemple le jubilé de l’unique ballon d’or France football africain (1995), Georges Weah.

Video
À LA UNE
Retour en haut