Société › Actualité

Mort de DJ Arafat : les Chinois fans du chanteur sollicitent le stade Félix Houphouët-Boigny pour les obsèques de la star

Pas d'image

La disparition du roi du coupé décalé était tellement « inattendue » que de nombreux mélomanes à travers le monde peinent jusqu’ici à admettre la terrible évidence de la nature.

En pleurant DJ Arafat mort le 12 août des suites d’un accident de moto, proches et fanatiques du chanteur  pensent en même temps aux obsèques. Surtout au lieu.

Les obsèques d’une icône nationale et internationale ne s’organisent pas n’importe où. Il faut un endroit digne de son rang. C’est en tout cas le message envoyé par les fans du DJ Arafat à travers une pétition lancée mardi 13 août dernier.

Dans le texte relayé par des médias ivoiriens, les « Chinois » (fans du chanteur) ont clairement jeté leur dévolu sur le stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire.

« Nous souhaitons que les autorités de la Côte d’Ivoire à travers le ministère de la Culture, mettent à disposition le Stade Félix Houphouët-Boigny pour célébrer une dernière fois notre Héros qui s’en est allé prématurément. À travers cette pétition donnons un coup de pouce, pour que la volonté de notre Ange Didier Houon se fasse », peut-on lire dans la pétition.

Le ministre de la culture s’est donc voulu rassurant. Tout sera fait pour des obsèques dignes de ce nom », a déclaré Maurice Bandaman. Le ministre précise néanmoins qu’aucune décision ne peut être prise pour l’instant. Le gouvernement étant en vacances. La question devra être examinée  dans deux semaines, à la rentrée, apprend-on de nos confrères de RFI.

Au-delà du lieu, le degré de solennité sera également proportionnel à la participation des autorités. Et selon des sources citées par des médias, le président Ouattara devrait être présent au lieu des funérailles.

data-ad-client="ca-pub-9760088965124508" data-ad-slot="2140806877">

Décédé le 12 août après un accident de moto, DJ Arafat de son vrai nom Ange Huon Didier était considéré comme une icône, le roi incontesté du coupé-décalé.

Source : l-frii.com

 



À LA UNE
Retour en haut