Société › Actualité

La MONUSCO annonce la fermeture de sa base de Bogoro

La MONUSCO va fermer prochainement sa base située dans la chefferie de Bogoro, à 25 Km au Sud-est de Bunia (Ituri), a annoncé jeudi dernier Serge Kossi, le chef de la délégation que le chef du bureau de la MONUSCO en Ituri a dépêché dans ce groupement.

D’après Kossi, la MONUSCO va garder sa base opérationnelle d’Aveba, située à 70 km de Bogoro pour intervenir en cas d’incidents sécuritaires dans le secteur. La nouvelle a été accueillie avec « effroi » par les habitants de la chefferie de Bogoro dont les délégués ont été conviés à la base de la MONUSCO pour la grande annonce.

Certains délégués parlent « d’un cauchemar », affirmant avoir peur de revivre les atrocités qu’ils ont connues en 2003 durant la guerre ethnique qui a éclaté dans la région.

« Nous percevons le retrait de la MONUSCO comme l’amputation d’un bras du corps humain sur le plan sécuritaire. Est-ce que nous aurons encore l’espoir de rester vivre ici ? La population a peur de revivre des massacres d’il y a quatorze ans », s’est désolé Benjamin Ruhigwa, le chef intérimaire de Bogoro.

Il estime par ailleurs que la base opérationnelle d’Aveba que la MONUSCO promet de garder dans le secteur est située trop loin pour intervenir à temps et protéger la population, en cas d’une attaque des miliciens.

Les femmes, informées de la décision de la MONUSCO, disent préférer quitter la localité en même temps que les casques bleus au lieu de s’exposer à l’insécurité.

«Si la MONUSCO quitte, nous n’avons que deux choix : partir avec l’ONU ou rester mourir. Donc si la MONUSCO quitte, nous aussi on quitte et nous allons les suivre où ils iront », a indiqué une femme.
D’après de sources locales en effet, le bastion de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) est situé à quelques kilomètres de Bogoro.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut