Politique › Institutions

Le MLC donne une chance à la cour constitutionnelle de montrer son indépendance

Jacques Djoli, inspecteur général du MLC

Jacques Djoli, inspecteur général du MLC a indiqué ce lundi 27 août que Bemba dont la candidature a été invalidée a décidé de déposer son recours devant la Cour constitutionnelle.

« Après évaluation, le président national, Jean-Pierre Bemba tout en comprenant le sentiment de dégoût et de désespoir de la population, a, en tant que légaliste pris l’option de donner une chance à la plus haute juridiction du pays de montrer son indépendance et sa capacité de se soustraire des contingences politiques.  Mai  pour éviter de donner des arguments ou prétextes aux uns et aux autres au courant de la journée d’aujourd’hui,  l’équipe d’avocats du MLC va pouvoir déposer un recours auprès de la Cour constitutionnelle », a déclaré Jacques Djoli.

Le Mouvement de la Libération du Congo (MLC), espère que la Cour constitutionnelle pourra rendre son verdict en toute indépendance.

« Le président Jean-Pierre Bemba a eu à trancher entre une tendance majoritaire du parti qui estimait que compte tenu des précédents de la Cour constitutionnelle, il n’était pas nécessaire de déposer un recours. Mais le président Bemba a fait confiance aux institutions comme il a fait confiance en la CENI et croit que, les juges de la Cour, vont s’extraire des contingences politiques et rendre la justice au nom du peuple congolais », a indiqué l’inspecteur général du MLC Jacques Djoli.

Rappelons tout de même que, la candidature de Jean-Pierre Bemba à magistrature suprême du 23 décembre prochain, a été déclarée irrecevable par la  Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), à la suite de sa condamnation à un an de prison et à un paiement de 30 000 euros d’amende par la Cour pénale internationale pour subornation des témoins.

Video

Vos paris sportifs
À LA UNE
Retour en haut