Opinions › Idées

Mise en accusation de Tshisekedi : Kabuya accusait Fayulu et Théodore Ngoy d’être de bouc-émissaires du FCC

Fayulu et Théodore Ngoy

L’opposant Martin Fayulu Madidi, a dans un twitte, insisté à propos de la constitution, « Si elle est violée, les citoyens doivent réagir ».

La position prise par Martin Fayulu au sujet des dernières nominations effectuées par Félix Tshisekedi à la Cour constitutionnelle a suscité plusieurs réactions dans le camp du chef de l’Etat

C’est en ces termes que Martin Fayulu a répondu aux accusations de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) selon lesquelles, il est l’exécutant du plan orchestré par le Front commun pour le Congo (FCC) visant à obtenir le départ du chef de l’État Félix Tshisekedi pour violation délibérée de la constitution en relevant de leur fonction deux juges de la cour constitutionnelle en plein mandat.

Sur son compte twitter, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, estime qu’il est impérieux de mettre en « mouvement » les mécanismes de protection de la constitution lorsque cette dernière est violée.

La position prise par Martin Fayulu au sujet des dernières nominations effectuées par Félix Tshisekedi à la Cour constitutionnelle a suscité plusieurs réactions dans le camp du chef de l’Etat. Outre, le secrétaire général du parti présidentiel, Augustin Kabuya qui accusait Fayulu et Théodore Ngoy d’être de bouc-émissaires du FCC, le haut représentant du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, Kitenge Yesu, estime qu’ils sont « aveuglés par la haine ».

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut