Politique › Justice

Meurtre de l’AG de Vijana : début de la plaidoirie ce vendredi à la Haute Cour Militaire

La Haute Cour Militaire

L’audience consacrée à la plaidoirie dans l’affaire du meurtre de l’administrateur du centre de santé Vijana a lieu ce vendredi 15 novembre 2019 à la Haute Cour Militaire.

A l’audience du mercredi dernier, la Cour avait poursuivi l’instruction avec l’audition des témoins et des enseignants.

L’étape de la plaidoirie consistera, pour le prévenu qui plaide non coupable de demander à la Cour de le déclarer innocent et par conséquent de le laisser en liberté, pour le Ministère public de déclarer le prévenu coupable et de le condamner aux peines les plus fortes prévues par le code pénal, pour la partie civile de demander à la Cour de déclarer le prévenu coupable et par conséquent de le condamner au paiement des dommages-intérêts en réparation à tous les préjudices causés. La partie civilement responsable peut, soit démontrer à la Cour que son protégé n’est pas coupable, soit lui démontrer que s’il serait coupable, il ne revient pas à la République d’assumer la responsabilité des faits pour telle ou telle autre raison.

Le prévenu Dolly Makambo, Ministre Provincial de l’Intérieur est toujours en résidence surveillée, tandis que le policier commis à sa garde qui aurait tiré et tué par balle ainsi que le chauffeur du Ministre qui aurait arbitrairement arrêté l’administrateur décédé sont toujours en détention.



À LA UNE
Retour en haut