Société › Actualité

La messe dite en la Cathédrale de Bozola a été interrompue par des tirs de gaz lacrymogène.

Droits reservés.

La messe dite en la Cathédrale de Bozola a été interrompue par des tirs de gaz lacrymogène.

Contrairement à Kananga qui est restée calme le dimanche 21 janvier, la situation était tendue à Mbujimayi le dimanche 21 janvier où les barrages sont érigés dans tous les coins de la ville. Certaines églises n’ont pas tenu leurs cultes pendant que des catholiques sont obligés de payer pour pouvoir franchir les barrières et pouvoir se rendre à la messe.

“A kananga, c’est calme. C’est à Mbujimayi où il y a trop de problèmes. Il y a des barrières partout.  Les eglises de reveil n’ont pas célébré leurs cultes aujourd’hui. Les catholiques qui voulaient se rendre à la messe ont été obligés de payer 1000 ou 1500 FC pour traverser les barrières. la tension est très vive de ce côté-là. Il y a eu beaucoup d’arrestations”, rapporte Sosthene  Kambidi, reporter dans la région.

La messe dite en la Cathédrale de Bozola a été interrompue par des tirs de gaz lacrymogène. L’officiant de la messe avait auparavant appelé, à la radio catholique, toutes les églises à se réunir normalement.

“L’armée a lancé des bombes à gaz lacrymogène à la cathédrale de Bozola où l’office religieux a été interrompu vers 12 heures 45 locale. L’Abbé Blaise Kanda qui disait la messe pendant que le gouverneur avait déployé les militaires de la garde républicaine, était auparavant passé à la radio catholique “Buena muntu”pour appeler les paroissiens à se réunir comme d’habitude”, a dit Sosthene

Au niveau de la paroisse de Bena Tshibuabua, toujours à Mbujimayi, l’armée est entrée à l’intérieur de la paroisse et a jeté des bombes lacrymogènes. 7 personnes ont été blessées et on a enregistré beaucoup d’interpellations dont le président président fédéral du MLC.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut