International › APA

Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains

Pas d'image

La gestion de l’aéroport Mohammed V, la situation socioéconomique, les énergies renouvelables et la grève des étudiants en médecine sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.+L’Economiste+ revient sur la gestion de l’aéroport Mohammed V. La crise de mécontentement que concentre l’aéroport Mohammed V oblige à poser rapidement plusieurs questions : « qu’est-ce qui a buggé dans l’organisation au point de dissiper les bénéfices et l’effet vitrine négociés avec le lancement du Terminal 2? », s’interroge le quotidien.

La grève d’un des prestataires du handling ne semble être qu’une partie de l’explication. Ce qui frappe avant tout c’est l’illisibilité de la stratégie, si elle existe, pour refluidifier le trafic et surtout rassurer les usagers, constate-t-il.

Plus inquiétant : la réapparition d’indices de nivellement par le bas, comme ces intermédiaires informels qui profitent de la situation en monnayant leurs services auprès des voyageurs, ajoute-t-il.

+Al Bayane+ aborde le processus démocratique. La dépravation « prolifère dans les rouages des rapports et les systèmes » et « tire le pays vers le bas et complique le bon fonctionnement du cours normal du processus démocratique du pays », déplore le journal.

Le Maroc d’aujourd’hui, qui avance à grand pas vers la cime, est donc confronté au jour le jour à des « pratiques malsaines », relève-t-il, faisant remarquer que l’arsenal institutionnel, soigneusement mis en place, est « controversé par des indicateurs criards de pauvreté, de précarité et de disparité ».

+Les Inspirations Eco+  affirme qu’une feuille de route sur le secteur de la biomasse est en préparation et que le ministère de l’Énergie s’affaire activement pour faire aboutir ce projet le plus tôt possible. On apprend ainsi que ce ministère a organisé récemment plusieurs rencontres autour dudit projet, après avoir déjà publié, en février dernier, une étude sur la question.

L’idée de ces concertations est surtout de discuter des voies et moyens à mettre en œuvre pour accélérer la mise en place de cette stratégie, qui devrait être effective à partir de 2020, dans la perspective du relèvement des engagements climatiques du Maroc à l’horizon 2030, notamment pour se conformer aux résultats du GIEC, précise le quotidien.

Cependant, il faut noter que les discussions butent sur plusieurs points tels que le niveau de contribution de la biomasse à la production d’énergie aux côtés du solaire, de l’éolien et de l’hydraulique.

+Al Massae+ fait savoir que les étudiants de la faculté de médecine ont décidé d’entamer une grève dès ce lundi pour une durée d’une semaine. Une grève ouverte qui, disent-ils, serait prorogeable en protestation à la « hasardisation qui a caractérisé l’élaboration du projet des facultés de médecine privées ». D’autant, ajoutent-ils, que cette privatisation de l’enseignement de la médecine se fait « en l’absence d’un terrain approprié pour les stages hospitaliers ».

Une situation qui risque d’envenimer la crise qui sévit dans les hôpitaux publics marocains. Le conseil des étudiants en médecine, le bureau des étudiants en médecine dentaire et celui des étudiants en pharmacie de Casablanca indiquent que cette grève concerne également les médecins internes dans les hôpitaux régionaux et provinciaux.

En parallèle, les grévistes organisent une manifestation, ce mardi, devant la faculté de médecine dentaire et un sit-in tout au long de la journée de mercredi, devant la faculté de médecine et de pharmacie. Ils réclament « l’amélioration des conditions de formation des étudiants en médecine dentaire. Des conditions précaires caractérisées par l’encombrement, la carence du matériel et l’absence de sécurité sur les lieux des stages hospitaliers et les salles de travaux pratiques ».

Video

Vos paris sportifs
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut