Politique › Sécurité

Mende: « La plupart de ces terroristes ne sont pas congolais »

Le gouvernement congolais révélé que les Forces démocratiques alliées (ADF) sont constituées pour la plupart des terroristes étrangers.

Il entend réagir militairement pour empêcher les tueries des civils à Beni (Nord-Kivu). « La plupart de ces terroristes ne sont pas des congolais. Et nous avons pris toutes les dispositions militaires pour empêcher une telle situation », a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement. Le chef d’Etat-major général des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense est arrivé lundi à Beni accompagné de plusieurs généraux de l’armée. « Notre réaction officielle, c’est quand nos militaires vont aux contacts de ces voyous de terroristes pour les chasser. Les papotages et bavardages ne peuvent pas être une réaction officielle, quand un pays est attaqué, on donne une réponse militaire. Nous avons mis en déroute ces forces du mal qui ont endeuillé nos populations, c’est la réaction la mieux approprié », a ajouté Mende.  Au moins 18 personnes dont 4 militaires ont été tuées samedi dernier dans une attaque attribuée aux ADF dans les quartiers de l’est de la ville de Beni. Une position de l’armée a été aussi incendiée lundi à Oicha, trentaine de kilomètres au nord de la ville de Beni

 

Le chef de l’armée à Beni

Accompagné de plusieurs généraux de l’armée, Mbala est arrivé dans l’après-midi pour une mission dont la durée n’a pas été communiquée. Sa première visite en tant que chef d’Etat – major général de l’armée intervient 48 heures après une soirée sanglante dans la ville de Beni.   Dix – neuf (19) personnes dont 15 civils et 4 soldats ont été tués lors des combats qui ont suivi l’assaut des présumés rebelles ADF contre la ville. Combattants opposés au régime du président Yoweri Museveni, les ADF présents sur le sol congolais depuis 24 ans ont installé leur base proche de la ville de Beni, a alerté dimanche le gouverneur de la province du Nord- Kivu Julien Paluku.   « A Kinshasa, nous avons longtemps discuté des questions militaires avec les autorités pour qu’une thérapeutique appropriée soit adaptée à la méthode utilisée aujourd’hui par les ADF qui désormais ont choisi la ville de Beni, ils ont quitté les profondeurs de ce territoire. Nous allons laisser aux autorités militaires de pouvoir mettre en œuvre ce qui leur a été communiqué par la hiérarchie », a déclaré Julien Paluku. L’armée a affirmé que la ville fait face à un mouvement terroriste « dont la structure du commandement est tenue par les Ougandais ».

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut